CSE Logo - Accueil

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail

Fournitures, mobilier, cantine

 

 

 

Fournitures scolaires

Il peut être plus économique de passer par les centrales d'achat de fournitures scolaires :

  • SCOLARIS (du groupe FABERT)
  • Le Cèdre : un groupement d'achat pour établissements chrétiens (Eric Chevalier : 400 adhérents institutionnels avec une progression de 100 nouveaux adhérents par an / couvre tous les domaines : de la photocopieuses au fuel en passant par la téléphonie, les fournitures de bureau , les produits d'entretiens…
    1, allée des Chapelains, 71600 Paray-le-Monial ; tel : 03 85 81 69 88)
  • Vente de fournitures scolaires sur Internet : www.bureau-rhone-alpes.fr   Fournitures scolaires pour les écoles ou les regroupement de familles ;  catalogue sur demande uniquement aux ecoles (contact : ycrubellier@bureau-rhone-alpes.fr ).

     

     

 

Matériel pédagogique

  • www.didacto.com
    Ce site vend du matériel pédagogique pour l'apprentissage du calcul, et notamment la fameuse réglette Cuisenaire (attention de bien acheter les réglettes et les fiches de travail du niveau correspondant à celui de son enfant. On peut aussi s'inscrire à un stage de formation de quelques heures qui permet d'apprendre plus rapidement que seul - voir sur le site la rubrique formation.)
  • http://www.oppa-montessori.net/
    Sur ce site, vous pouvez découvrir et acheter tout le matériel pédagogique développé par les écoles Maria Montessori. Vous trouverez aussi bien du matériel nécessitant une formation spécifique à cette pédagogie que des outils et des jeux éducatifs utilisables par tous.

     

 

 

Mobilier scolaire

Le mobilier scolaire coûte très cher, mais il est en général facile de s'en procurer gratuitement.

En effet les écoles privées sous contrat et les écoles publiques disposent de fonds très importants pour acheter du mobilier scolaire et elles en changent souvent. Il vous suffit donc de prendre contact avec l'une de celles qui se trouvent à proximité de votre école et vous pourrez vous équiper à moindre frais. C'est en général au mois de mai que vous avez intérêt à vous manifester auprès des établissements potentiellement donateurs de mobilier. Pensez également à consulter nos petites annonces !

 


Cantine


La question de la cantine est très importante, car elle conditionne souvent les inscriptions. Trois possibilités s'offrent à vous :

  • Disposer d'une cantine classique.Il faudra dans ce cas avoir des locaux de cuisine qui correspondent aux normes sanitaires et de sécurité. L'inconvénient de ce système est son coût très élevé, que les familles devront supporter en plus des frais de scolarité.
     
  • Faire appel à un traiteur pour collectivités. Ce système a l'immense avantage de diminuer le coût de chaque repas et de limiter l'équipement de la cuisine. Il faut noter que dans certaines villes, il existe des cantines municipales, et qu'il est possible d'obtenir des contrats pour livrer la nourriture. Attention, cette solution ne dispense nullement de faire une déclaration de restauration scolaire à la direction des services vétérinaires du département et de respecter les normes applicables. Bien évidemment, dès lors qu'il n'y a pas de transformation des aliments sur place mais uniquement stockage et réchauffage, les investissements et normes à respecter seront moindres que pour une cantine classique.
  • Proposer aux familles de fournir à leurs enfants un panier repas, en leur demandant une participation symbolique, un euro par repas par exemple. Si vous demandez aux parents d'utiliser des gamelles thermos, vous n'aurez même pas besoin de micro-onde. Si vous optez pour la solution des paniers-repas, nous vous recommandons de souscrire une assurance responsabilité civile, de spécifier dans le règlement intérieur que l'école n'est pas responsable de la qualité des repas apportés et que sa responsabilité ne saurait être mise en cause en cas d'intoxication alimentaire des enfants (vous pouvez éventuellement faire signer une décharge aux parents).
  • Faut-il une déclaration préalable à la direction des services vétérinaires pour les paniers repas? Cela relève-t-il de la restauration collective à caractère social?
    La réponse dépend de l'interprétation que pourrait faire la direction des services vétérinaires de votre département (restauration familiale ou extra familiale). Nous avons posé la question à la direction des services vétérinaires de Paris pour laquelle le recours à des paniers repas ne dispense pas de faire une déclaration auprès des services vétérinaires et de respecter les normes applicables. Les paniers repas relèvent d'une restauration extra-familiale et les normes relatives à la restauration scolaire doivent être respectés. En effet, le directeur reste responsable du stockage, des bonnes conditions d'hygiène de consommation des repas...
  • Cette necessité de déclaration préalable à la direction des services vétérinaires et de respect des normes est renforcée si vous réchauffez les repas apportés par les enfants. La raison en est qu'on ne peut demander aux enfants d' assumer réellement la responsabilité de vérifier le bon fonctionnement des réfrigérateurs, la propreté et le bon état des locaux et équipements mis à leur disposition ainsi que les conditions de réchauffage de leurs préparations. 


Normes à respecter pour la restauration scolaire:

  • Code Rural Livre II. (comprenant l'obligation de déclaration à la Direction Départementale des Services Vétérinaires du département du lieu de l'établissement)
  • l'arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d'hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social. Cet arrêté prévoit dans son article 4 le respect du guide de bonnes pratiques d'hygiène en restauration collective à caractère social.
  • L'arrêté stipule que "toute personne responsable d'un établissement mentionné à l'article 1er est tenue d'en faire la déclaration au préfet du département (directeur des services vétérinaires) dans lequel est situé l'établissement". Vous trouverez le modèle pour faire cette déclaration en annexe de l'arrêté (lien ci-dessus).
  • Règlement (CE) n° 852/2004 du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 relatif à l'hygiène des denrées alimentaires (JOUE du 30/04/2004) rectifié le 25 juin 2004 (JOUE du 25/06/2004)
  • Arrêté du 10 mars 1977 relatif à l'état de santé et l'hygiène du personnel appelé à manipuler les denrées animales et d'origine animale.
  • Pour l'aspect nutritionnel et équilibre alimentaire, il faut suivre les recommandations de GPEMDA et du PNNS. Ces informations sont disponibles sur le net dans "la circulaire de l'écolier"

Concrètement, ces normes ne sont nullement impossibles à respecter!

- Ces normes fixent des résultats à atteindre mais n'imposent aucun moyen. Par exemple, à l'inverse de ce que l'on peut entendre parfois, l'usage du micro-ondes ou d'un réfrigérateur familial ne sont pas interdits. Cependant, le premier devra permettre d'obtenir la température requise de réchauffage au coeur des aliments (soit 64°C) et le second garantir un stockage entre 0 et 3°.

- Vous trouverez les normes concrètes à respecter dans les documents cités. Ces normes ne sont pas impossibles à respecter surtout quand vous ne procédez qu'au stockage et au réchauffage d'aliments apportés par un prestataire extérieur ou par les enfants. Pour vous donner quelques exemples, vous devrez disposer d'un lave-mains, il vous faudra des locaux permettant de respecter le principe de « la marche en avant », c'est-à-dire que les aliments froids et ceux réchauffés ne devront pas se croiser, vous devrez contrôler le degré de réchauffage des aliments servis, vérifier la bonne température de stockage... Les normes HACCP repose sur de nombreux autocontrôles matérialisés sur des fiches à compléter au fur et à mesure avec les résultats.

- En faisant votre déclaration préalable de restauration collective à la direction des services vétérinaires de votre département, vous pouvez joindre un plan de votre projet de cuisine pour avis. Il n'y a plus en général de visite préalable et de services vétérinaires qui procèdent par visites inopinées.

 Les normes évoluent sans cesse dans le domaine. Renseignez-vous auprès des services compétents.

 

Blouses

blouse-ecole

 BCG School

http://www.bcgschool.com/

 

 

Visites médicales obligatoires

Article L541-1 du code de l'éducation

  • Modifié par la loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016

Les actions de promotion de la santé des élèves font partie des missions de l'éducation nationale. Elles sont en priorité assurées par les médecins et infirmiers de l'éducation nationale. A ce titre, les élèves bénéficient, au cours de leur scolarité, d'actions de prévention et d'information, de visites médicales et de dépistage obligatoires, qui constituent leur parcours de santé dans le système scolaire. Les élèves bénéficient également d'actions de promotion de la santé constituant un parcours éducatif de santé conduit dans les conditions prévues à l'avant-dernier alinéa du II de l'article L. 121-4-1. Ces actions favorisent notamment leur réussite scolaire et la réduction des inégalités en matière de santé.

Les visites médicales et de dépistage obligatoires ne donnent pas lieu à contribution pécuniaire de la part des familles.

Les parents ou tuteurs sont tenus, sur convocation administrative, de présenter les enfants à ces visites, sauf s'ils sont en mesure de fournir un certificat médical attestant qu'un bilan de leur état de santé physique et psychologique a été assuré par un professionnel de santé de leur choix.

Au cours de la sixième année, une visite comprenant un dépistage des troubles spécifiques du langage et de l'apprentissage est organisée. Les médecins de l'éducation nationale travaillent en lien avec l'équipe éducative, les professionnels de santé et les parents, afin que, pour chaque enfant, une prise en charge et un suivi adaptés soient réalisés suite à ces visites.

Les ministres chargés de l'éducation nationale et de la santé déterminent conjointement, par voie réglementaire, pour les visites médicales et les dépistages obligatoires, la périodicité et le contenu de l'examen médical de prévention et de dépistage, ainsi que les modalités de coordination avec les missions particulières des médecins traitants mentionnés au deuxième alinéa de l'article L. 162-5-3 du code de la sécurité sociale.

Des examens médicaux périodiques sont également effectués pendant tout le cours de la scolarité et le suivi sanitaire des élèves est exercé avec le concours de l'infirmier et, dans les établissements du second degré, d'un assistant de service social.