CSE Logo - Accueil

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail

L'Ecole à la maison

Notre site Créer son école n’est pas spécialisé dans la question de l’école à la maison, qui est très spécifique. Toutefois, face aux nombreuses demandes d’information sur « l’école à la maison », nous avons rassemblé pour vous les informations suivantes.

Cliquez sur le mémento des obligations juridiques des familles pratiquant l’école à la maison : ce mémento a été établi par l’Éducation nationale. Vous y trouverez notamment l’étendue de l’obligation d’instruction et son contrôle pour l’instruction à domicile. Voir également sur ce point la circulaire du 14-5-1999 relative au renforcement du contrôle de l’obligation scolaire.

La plupart des familles qui pratiquent « l’école à la maison » inscrivent leur enfant à un cours par correspondance. Cela donne un cadre, des points de repère, une contrainte extérieure, des supports pédagogiques ainsi qu’une cohérence dans la progression qui sont précieux. Les principales institutions d’enseignement à distance sont les suivantes :

Cours agréé par l’Éducation nationale pratiquant une pédagogie traditionnelle (classique), d’esprit catholique, allant du CP à la 6e, réputé pour sa rigueur.
34, rue Amelot – BP 427 – 75527 Paris Cedex 11 – Tél. : 01 42 74 18 97.

Enseignement traditionnel.
9, rue Crillon – 75194 Paris Cedex 04 – Tél. : 01 42 71 36 35.

Le prestigieux Cours Hattemer, qui va du primaire à la terminale, offre notamment un programme spécial pour les enfants précoces.
52, rue de Londres – 75008 Paris – Tél. : 01 43 87 59 14.

8, avenue Henri-Peuteuil – 94430 Chennevières-sur-Marne Tél. : 01 45 76 79 12.

(de la 11e à la terminale)
Enseignement classique par correspondance.
Cours de vacances : dossier sur demande.
(Siège : Les Guillots – 18260 Villegenon) 

Contact : Secrétariat Cours Privé CEFOP - BP 16 - 79 390 THÉNEZAY - Tél : 09 61 51 06 16

25, rue du Petit Musc – 75180 Paris Cedex 04 – Tél. : 01 42 71 26 06.

99-103, rue de SèvresBP 316
75265 Paris Cedex 06
Tél. : 01 42 22 39 46.

Cours agréé par l’Éducation nationale pratiquant une pédagogie personnalisée et vivante, de la maternelle au CM2
 Enseignement pour les familles et également pour les écoles indépendantes.
Contact pour des extraits de cours et tout renseignement :
titecolekerlann@me.com Tél. : 06.50.81.38.41.

Enseignement catholique traditionnel pour le primaire et le collège.
Propose (sans obligation) des moyens multimédias, des interventions de professeurs par visioconférence et des cours complets en vidéo (en particulier pour les mathématiques au collège).
Réputé pour la rigueur, la progressivité de ses cours et ses prix abordables.
Souplesse de programmes à la carte (enfants précoces, en décalage, etc.).
Contact et tout renseignement :
1, route du Bignon - 49280 La Tessoualle - Tél. 07.81.96.77.10

Le prix défie toute concurrence : 37,50 euros à vie et ils ont bonne réputation.
Voici leurs coordonnées : Bd du Jardin botanique, 20-22 à Bruxelles

ead@cfwb.be

Tél. : 02 690 82 82.


Pour vous guider dans la transmission de la lecture en famille, découvrez également l’ouvrage de Marlène Martin, Apprendre à lire en famille.

 

Juridiquement, il est très simple de faire l’école à la maison. En France, seule l’instruction est obligatoire (entre 6 et 16 ans), non la scolarisation. Il suffit d’écrire au début de l’année au rectorat pour lui signaler que vous scolarisez votre enfant à la maison. Vous serez alors soumis à une double enquête, à caractère social et académique.

Les avantages

  • Les tâches réellement académiques peuvent être condensées en quelques heures le matin. Le reste de la journée peut être utilisé pour faire d’autres activités, instructives (lecture ou matières extrascolaires), utiles (entretien de la maison, du jardin, bricolage) ou de loisir (sorties dans la nature, sport, musique, visites).
     
  • Les activités de tous les jours comme la cuisine, le jardinage, les courses ou les voyages deviennent des occasions idéales pour faire des mathématiques, de la géographie, lire des livres, analyser et traiter des informations.
     
  • Les enfants apprennent à leur rythme, selon leurs intérêts, leurs forces et faiblesses, sans être soumis à la compétition et à la pression de la classe.
     
  • Les deux parents participent à l’éducation de l’enfant et tissent avec lui des liens solides.
     
  • Dans le cas d’une fratrie faisant l’école à la maison, les grands participent à l’instruction des petits, ce qui leur donne l’occasion d’affermir leurs connaissances. Et des liens très étroits se forment dans la famille.
     
  • La famille peut s’installer où elle le souhaite, même éloignée d’une école ou dans un quartier où les écoles sont mauvaises. Pour les adolescents ou les enfants de famille déménageant fréquemment, cela permet de faire des séjours dans d’autres pays sans perturber le déroulement de l’éducation de l’enfant.
  • Ce mode d’instruction permet aussi de tirer profit des richesses infinies que l’on trouve sur Internet. Il donne aux éducateurs le temps et l’occasion de bien former l’enfant à l’usage critique et raisonné d’Internet et des différents logiciels offrant un apprentissage efficace (cf. notamment cours d’orthographe en ligne, cours de langues…).


Les inconvénients

  • L’investissement des parents est évidemment très important. Les deux doivent être d’accord. Généralement, même si l’un des conjoints ne travaille pas à l’extérieur, celui qui travaille met ses ambitions professionnelles au second plan. Beaucoup se mettent à temps partiel, avec les conséquences financières qui s’ensuivent.
     
  • Les familles faisant l’école à la maison étant encore très peu nombreuses, et les enfants scolarisés ayant souvent des emplois du temps très chargés à cause de leurs multiples activités extrascolaires, il peut être difficile de trouver des camarades de jeu pour vos enfants, surtout si vous habitez un endroit isolé.
     
  • Certains enfants ne sont tout simplement pas faits pour l’école à la maison : ce qui marche pour l’un ne marche pas forcément pour l’autre.
     
  • Les familles faisant l’école à la maison subissent une inspection obligatoire par an par l’inspecteur de l’Éducation nationale.
  • Les familles peuvent également être soumises à une enquête du maire, enquête à caractère social ne portant pas sur la qualité de l’instruction mais « aux fins d’établir quelles sont les raisons alléguées par les personnes responsables, et s’il leur est donné une instruction dans la mesure compatible avec leur état de santé et les conditions de vie de la famille » (art. 3 loi n° 98-1165 du 18 decembre 1998 ).
     
  • Le face-à-face parent-enfant peut être pénible dans la durée, quand la routine n’est pas interrompue assez souvent.


Pour remédier à ces inconvénients, vous pouvez :

  • Inscrire votre enfant à un cours à distance. Cela introduit une personne extérieure, permet de se situer par rapport aux autres, peut dans certaines académies vous épargner le stress de l’inspection annuelle par l’Éducation nationale.
  • Faire faire à votre enfant des activités extérieures : musique, sport, langue, dessin, scoutisme.
     
  • Recourir à des professeurs à domicile, ou à des professeurs retraités, pour prendre en charge certains enseignements (préceptorat).
  • Organiser des activités éducatives ou récréatives avec d’autres enfants faisant l’école à la maison en se servant des sites internet permettant de mettre en réseau les familles concernées. Vous pouvez entreprendre de monter une pièce de théâtre, entre autres exemples.

Attention : toute instruction dispensée collectivement, de manière habituelle, à des enfants d’au moins deux familles différentes doit faire l’objet d’une déclaration d’ouverture d’un établissement d’enseignement privé. Précisons que la notion de « regroupement de familles » n’a pas de réalité juridique. Ainsi, aussi absurde que cela puisse paraître, enseigner à ses 8 enfants à domicile se fait dans le cadre de l’instruction à domicile mais instruire 2 enfants issus de deux familles différents nécessite au regard de la loi française d’ouvrir une école en bonne et due forme pour avoir le droit de les instruire simultanément, en un même lieu (même si c’est au domicile des parents).


Qu’en est-il de la socialisation ?

Les recherches sont unanimes pour affirmer que le fait de demeurer à la maison n’est pas néfaste pour l’enfant. En effet, elles démontrent que les enfants ne sont, au minimum, pas moins performants socialement que les enfants fréquentant les écoles publiques. Ils sont en revanche souvent plus autonomes, plus créatifs, plus curieux face aux connaissances et aux gens.
 
Notre conseil : pour éviter les problèmes d’autorité, faites l’école dans une pièce spécialement aménagée à cet effet, à des heures fixes. Il importe que l’enfant puisse faire clairement la distinction entre les moments où vous avez votre casquette « parent » et ceux où vous avez votre casquette « professeur ».

Vous pouvez vous reporter aux sites suivants pour l’école à domicile française :

http://cise.fr
http://www.lesenfantsdabord.org/
http://www.rama.1901.org/vens/
http://l-ecole-a-la-maison.com
http://enfants.sans.ecole.free.fr/
http://laia.asso.free.fr/

Pensez aussi à consulter voire adhérer aux associations américaines de homeschooling qui fédèrent un nombre très grand d’adhérents et qui peuvent vous apporter une précieuse ouverture. Voir http://en.wikipedia.org/wiki/Homeschooling_in_the_United_States